Qui a dit que les campagnardes ne pensaient qu’à bosser ? Ce n’est certainement pas le cas de notre agricultrice de Soissons qui adore prendre un moment de détente en milieu de journée pour se faire labourer la motte avec un gros engin. (En exclusivité pour Jacquie et Michel)


Voir la vidéo intégrale (42 min)

L’équipe technique de « L’amour est dans le pré », l’émission phare de M6, a déjà pu tester les penchants sexuels de cette frangine d’agriculteur. Pendant que son frère tentait de trouver l’amour avec un grand A, la soeurette salope s’enfilait de la bonne queue avec un grand Q. Mais celle qui adore le gourdin va en avoir pour son compte, car ce sont 2 véritables mufles qui se rendent aujourd’hui chez elle, en plein centre de la Picardie, afin de lui combler les orifices. Avant même de faire les présentations, les 2 enflures ont déjà la matraque dehors. Ils ne sont pas là pour boire un café ! La campagnarde un peu ronde reste sur le cul en voyant ça, mais elle se fout à genou sans rechigner et commence à taper une turlute aux 2 zigotos. La truie suce terriblement bien, on dirait qu’elle a joué de la trompette toute sa vie ! Après cette bonne mise en bouche, il est temps de passer à la phase de pénétration. Madame s’allonge sur le lit et reçoit les premiers forages en plein dans la nénette. Son trou agit comme une véritable pompe à foutre, et les mecs, malgré la capote qui devrait les désensibiliser, ont bien du mal à contenir les litrons de foutre bouillonnant dans leurs couilles. La vache picarde commence alors à se travailler la rondelle en prévision d’une sodomie douloureuse. Les malotrus ont très envie de lui ouvrir la boite à caca, et ils le font savoir avec insistance. Elle ne peut pas résister longtemps et offre alors sa contrebasse pour un concerto improvisé. L’étroitesse de son cul et la largeur de nos acteurs ne rendent pas la chose facile, mais à force d’insister, son croupion fini par céder. Fichtrement bien baisée, les deux enfoirés la prennent en mode recto verso simultané dans une double péné aussi excitante que douloureuse. Tu serais chiche de faire quelques bornes pour lui péter la fente toi aussi ?