Eh oui, une salope de plus à nos compteurs ! Cette vendeuse que l’on peut croiser tous les jours dans une boutique de Marseille a succombé à l’envie de se faire péter les orifices devant la caméra pour faire juter un maximum de mecs voyeurs. Vidéo indiscrète!


Voir la vidéo intégrale (50 min)

Notre tournage avec cette amatrice commence sur un trottoir lugubre du boulevard Prado, en plein centre-ville de Marseille ! Alors que des passants pourraient surprendre à tout moment cette jeune fille dépravée, elle ne rechigne pas à lever la jupe et baisser son débardeur pour dévoiler ses attributs. Ses nichons lourds pendouillent à l’air libre, réclamant sans doute une petite séance de tété. Mais l’opportuniste qui l’accompagne se rue sans hésitation sur l’entre-jambes de la belle pour y fourrer sons visage en entier ! Il a du mal à trouver la fente entre les deux grosses cuisses de la jeune salope, mais sa langue est assez agile, et il parvient tout de même à son but. Il lui bouffe encore un peu le trou avant qu’elle ne se retourne contre le grillage pour tendre sa croupe. Son cul est gorgé de cellulite, mais il a l’air si accueillant ! Bref, il faut passer à l’action, et c’est qu’il fait froid ici. On ne voudrait pas que notre petite exhibitionniste s’enrhume avant de prendre sa punition. Toute l’équipe se rend donc dans un petit appartement pour poursuivre tranquillement cette baise à plusieurs. Alors que la marseillaise en surpoids s’entête à pomper le dard d’un des mecs, un autre déjà à poil passe par-derrière et se met à la doigter sans ménagement. Elle sent cette main qui lui fouille le vagin, et sa mouille jute à flot. Elle est si large qu’elle pourrait sans doute encaisser plusieurs nœuds en même temps. Heureusement que nos baiseurs sont montés comme des ânes espagnols ! Un mec standard risque de patauger, n’oubliez pas la bouée les gars ! Son gros fion est vraiment un appel à la débauche la plus totale. Un mec se fiche dedans sans avertissement. Elle est si occupée à sucer qu’elle ne s’en rend presque pas compte. C’est la sensation des burnes qui lui percutent le clito qui lui fait prendre conscience qu’elle réalise son rêve : se faire péter par plusieurs mecs. Elle enchaîne alors les positions pour prendre le plus de plaisir possible. Ouvre bien les yeux quand tu promènes ton caniche sur le boulevard Prado, tu as de fortes chances de la croiser !