Malgré les températures souvent peu accueillantes du Nord de la France, cette jeune fille de Lille a tous les atouts pour faire grimper le thermomètre. En manque de queue depuis trop longtemps, elle a décidé de se faire baiser sauvagement par plusieurs mecs, et comme si cela ne suffisait pas, les joyeux cochons font leur affaire en pleine campagne. Biloute, clique vite sur play !


Voir la vidéo intégrale (45 min)

Mélissa n’est pas du genre pudique. Bien qu’un paysan venu entretenir son champ de blé puisse la surprendre à tout moment, elle n’hésite pas du tout lorsqu’il faut baisser le string et dégrafer le soutif. On voit que les mecs qui l’accompagnent sont des purs lascars des environs de Lille et de Roubaix. Ils sont maigres comme des asticots, mais c’est un vrai serpent qu’ils ont entre les jambes ! La bande de salopards entoure la belle truie, le glaive en main, attendant tous leur tour pour recevoir quelques léchouilles amicales sur le bout du gland. La belle fait du mieux qu’elle peut, mais elle n’a qu’une bouche ! Les individus masqués pour ne pas être reconnus par des proches n’en peuvent plus d’attendre et s’empressent de lui écarter la raie pour lui titiller l’oignon. Le black, qui est certainement le chef de la bande, passe en premier entre les jambons de la grosse et lui afflige des bons coups de béquille. Un autre pose son paquet sur la gueule à Mélissa et ordonne à cette dernière de lui lustrer les valseuses. Elle a un peu de mal car ses muscles sont tétanisés par la jouissance, mais elle gère plutôt bien la situation. Un autre enfoiré prend la place du renoi pour à son tour labourer la motte à Mélissa en mode agriculteur du ch’Nord ! On pourrait croire que son énorme chibre aurait du mal à rentrer, mais il disparaît sans problème dans ce gouffre qui lui sert de chatte. La pute lilloise est large et humide, un avis aux spéléologues du coin est lancé ! Elle mérite bien de se faire rabaisser ainsi, cette pompe à foutre ! Tant pis pour l’herbe et la terre sur le cul, les truies, c’est comme ça qu’on les aime ! Mais pas le temps pour Mélissa Garcia de s’occuper de la propreté du coin, elle doit vite enchaîner sur plusieurs positions, dont une bonne double pénétration que ses orifices n’oublieront pas de si tôt ! Si jamais tu cueilles des champignons autour de Lille, ouvre bien l’oeil !