Malgré leur différence d’âge, Armelle et sa tante sont très complices, surtout quand il s’agit de sexe. Adeptes des jeux lesbiens, elles vont ensuite s’envoyer en l’air en compagnie d’un quatuor de mâles en rut. Une bonne partouze très «familiale »…


Voir la vidéo intégrale (50 min)

À Caen, Armelle et sa tante Shana Mour, la jeune blonde et la brune mature, entretiennent des relations familiales très intimes. Allongée nue sur un canapé, Armelle ouvre grand les cuisses pour que sa tante chérie lui prodigue un savoureux cunnilingus. La tante est experte : sa langue est habile pour se glisser entre les lèvres vaginales et venir titiller la tête du clitoris de sa nièce, ses lèvres savent s’y prendre pour embrasser la vulve à pleine bouche, se ventouser au ventre nu, comme pour en aspirer la mouillure épaisse. C’est un charmant spectacle familial qu’elles nous offrent. Mais ce n’était qu’une mise en bouche en attendant l’entrée en scène d’un quatuor black-blanc-beur de mecs très bien membrés. La caméra ne sait plus où donner de l’objectif. Les six acteurs de la partouze en action se prêtent à un grand nombre de combinaisons et d’accouplements. Ainsi, chacune des deux femmes a toujours deux bites à sa disposition, que ce soit à branler de la main, à prendre en bouche, à s’enfiler dans le vagin ou à s’enfoncer dans le cul. À ce jeu, la nièce se montre aussi délurée que sa tante. Dans la pièce ce ne sont que soupirs, halètements et grognements de plaisir. La plus belle séquence est sans doute celle où la jeune Armelle à la peau très pâle s’empale sur la grosse queue d’un black. En plan rapproché, c’est très excitant de regarder la colonne de chair noire entrer jusqu’aux couilles dans la moule de la blanche Normande…