Chapeau : En 2012, Lula avait été élue Miss Libertine de Belgique. On la retrouve dans une chambre d’hôtel en compagnie de Chloé, une belle jeune femme qu’elle soumet à ses caprices et à ses fantasmes. Chloé se laisse volontiers dominer. Le spectacle de leurs jeux avec accessoires est des plus excitants!


Voir la vidéo intégrale (82 min)

Lula, jeune femme châtain à lunettes et à forte poitrine, a été sacrée Miss Libertine en 2012. Elle est fière d’arborer son écharpe sur son déshabillé qui dévoile ses gros seins. À l’hôtel, elle est accompagnée de Chloé, une très belle jeune femme brune à la peau halée, en string noir qui met en valeur sa magnifique paire de fesses. On s’attend à un épisode lesbien très classique. Mais surprise : Lula n’est pas simplement libertine, elle est aussi maîtresse sado-maso ! Son esclave du jour sera donc Chloé qui semble ravie du rôle. Docile, Chloé se laisse d’abord poser un collier avec une chaîne, à la manière d’une chienne. Puis Lula se déshabille intégralement et s’équipe d’un gode-ceinture noir qu’elle demande à Chloé de sucer comme une vraie bite. La vue de la bouche de Chloé en train de pomper la queue de latex excite au plus haut point Lula qui, le visage en feu, soupire et mouille abondamment de la chatte. Elle s’y croit vraiment ! Plus tard, c’est à son tour de prendre soin du cul de Chloé, à quatre pattes au milieu de la chambre. Lula lui dilate l’anus avec les doigts qu’elle utilise comme une petite bite pour enculer son esclave. Le plaisir est à son comble quand Lula lui lèche longuement et tendrement le trou du cul. Cependant Chloé apprécie moins et proteste un peu lorsque Lula entreprend de lui enfoncer le manche d’un fouet dans le cul. Maintenant que Chloé a l’anus assoupli et bien lubrifié, elle est prête pour s’enfiler le gode-ceinture dans le rectum. Lula allongée sur le dos, Chloé accroupie au-dessus de son ventre s’empale sur la grosse bite en latex noir. On voit distinctement le gode aller et venir dans son cul et juste devant sa large moule aux lèvres gonflées de désir et son clito en érection qu’elle branle en exprimant sa satisfaction de se faire sodomiser par une femme.